Avec le patron « Romain », plongez dans l’arène !

Par jeudi 21 janvier 2016 3 No tags Permalink


3

Modèle « Romain » (taille 8 ans),

en coton écru, coton rouge et simili cuir marron

abracadacraft

Quelle drôle d’idée, me direz-vous, que ce modèle ?! C’est possible, oui … mais je dois rendre à César ce qui lui appartient (oui, elle était facile, celle-là 😀 ), la plupart des déguisements que je réalise, quand ils ne sont pas inspirés des commandes de prêt-à-porter de mes clientes, sortent tout droit de l’imagination de ma brillante progéniture qui, elle, carbure à 200 à l’heure.

Allez savoir pourquoi mon bonhomme rêvait depuis plusieurs mois de se transformer en centurion romain … toujours est-il que ses demandes délicatement répétées ont fini par aiguiser ma créativité. Et je suis particulièrement contente de pouvoir vous proposer un costume original, assez complet (j’ai renâclé devant le casque, oui, je suis faible … 😉 ), et surtout TRÈS facile à réaliser donc largement accessible à toutes les débutantes.

Notez que vous pourrez à votre gré destiner ce modèle à un empereur ou un gladiateur : pour m’être penchée sur la question, les différences vestimentaires sont assez minimes. Pourquoi pas également imaginer une rencontre entre « Romain » et « Cléopâtre » ? 😉

Petite revue technique :

La tenue se compose

  • d’une tunique toute simple à manches kimono longueur au genou, donc à part la patte de boutonnage dans le dos (type patte polo, mais au montage astucieusement simplifié, parce que n’exagérons pas, cela reste un déguisement … !), c’est l’enfance de l’art

2

  • d’une cape couvrant le dos seulement, avec un pan drapé sur le devant à la manière romaine.

4

5

Avec le petit détail des boutons dorés sur les épaules (à la manière des véritables fibules), je vous assure que vous ne manquerez pas de faire votre petit effet !

7

 

  • de l’équipement indispensable à tout centurion digne de ce nom : la ceinture à la manière d’une armure, les jambières et les manchettes ; le tout à réaliser en simili cuir, ce qui garantit une bonne tenue, et simplifie la réalisation au maximum : coupe à cru, pas de couture d’assemblage !

6

Petite astuce que vous connaissez bien si vous êtes adeptes des patrons de déguisement Gasparine : toutes les pièces se fixent grâce à des scratchs, pour permettre à l’enfant de s’habiller seul et à la tenue de s’adapter autant que possible à sa croissance. Même la cape se scratche sur la tunique au niveau des épaules, pour que le soldat puisse combattre en toute sérénité 🙂

8

***

Retrouvez le patron « Romain » dans la boutique

au prix tout doux de 8€ jusqu’à dimanche !

A demain pour la présentation de « Joséphine » …

3 Comments
  • bobinettes de Fa
    janvier 21, 2016

    Il est magnifique ton Romain avec sa toge rouge.Dommage que mon damoiseau est passé l’ âge, je suis sûre qu’il aurait adorer arborer ce déguisement.

  • armelle
    janvier 21, 2016

    Il est magnifique !!!

  • Abracadacraft
    janvier 22, 2016

    Il faudrait que nos enfants ne grandissent pas pour continuer de nous donner des idées. Ici aussi on tend l’oreille à leurs désirs et si on peut on les exauce en couture. Je sélectionne ton billet sur Abracadacraft.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.