Que devient Gasparine ? – Résultats du sondage

Par mardi 17 octobre 2017 2 No tags Permalink

Je vous avais soumis un petit questionnaire, il y a quelques semaines : merci beaucoup d’avoir été si nombreuses à y répondre ! Les conclusions de ce sondage sont très instructives et me permettent d’y voir plus clair sur les orientations à prendre à plus ou moins court terme.

Parce que vous êtes les premières concernées 🙂 , en voici les grandes lignes :

– Un petit « cocorico » tout d’abord : 99,4% d’entre vous sont prêtes à conseiller les patrons Gasparine à quelqu’un de leur entourage. Et 83% sont conquises par le nouveau packaging. Je vous laisse imaginer ma joie … 😀

Quelles catégories de patrons développer ? Votre attente de nouveaux patrons pour femmes est très nette, même si vous ne boudez pas les catégories « déguisements » et « enfants ». Je vais essayer de ne délaisser aucune des 3 pour en satisfaire le plus grand nombre ! En commençant par la réédition des patrons enfants toujours en attente.

Faut-il élargir le panel de tailles des patrons Gasparine ? Comme vous le savez le panel allant du 34 au 46 est le plus répandu dans les marques indépendantes françaises ; ce choix tient tant à des raisons techniques (cohérence des coupes difficile à conserver sur un panel de tailles très large, tout au moins pour des modèles aux coupes élaborées) qu’à des raisons matérielles dans le cas des patrons pochette (planche de patrons trop importante, voire plusieurs planches nécessaires, d’où problème de packaging …). Contre toute attente, vos réponses à cette question ne manifestent pas une demande catégorique de tailles plus nombreuses : 75% d’entre vous se disent satisfaites par le panel actuel, 19% trouveraient intéressant qu’il soit plus large (même si elles ne sont pas concernées par cette question), et 5% ne sont pas du tout satisfaites de ce panel. Vous allez me dire que cette réponse n’est pas forcément conforme à la réalité des couturières françaises si seules les utilisatrices des patrons Gasparine ont été consultées. Je nuance évidemment ce résultat, mais il est intéressant de constater que 30% des personnes ayant répondu au questionnaire n’ont jamais cousu de patrons Gasparine.

Parmi celles qui demandent une extension du panel de tailles, il y a celles qui cherchent des patrons taillant jusqu’au 52 voire plus. Comme j’ai pu déjà l’expliquer il y a quelques mois, cette question n’est pas absente de mes préoccupations et j’ai eu l’occasion de l’aborder avec le patron « Miss Berlingot » (qui taille du 34 au 52), mais il n’est matériellement pas possible dans l’état actuel des choses de proposer des patrons de plus de 7 tailles pour la grande majorité de mes modèles qui proposent déjà plusieurs variantes et de nombreux détails sur une même planche.

D’autres demandent à l’inverse de plus petites tailles (en particulier pour les adolescentes) : c’est vrai que j’ai fait le choix de ne pas proposer la taille 32, trop proche à mon avis de la taille 12 ans que je propose via les patrons pour enfants. J’ai pu observer que le cap des modèles pour femme est franchi par les adolescentes, quelque soit leur âge, au moment où elles commencent à avoir une poitrine formée : en-deçà de la taille 34 (correspondant à un tour de poitrine de 80 cm), on arrive précisément aux mensurations d’une taille 12 ans ; il m’a paru de ce fait peu pertinent de proposer une taille 32. C’est une période délicate pour habiller les jeunes filles car chacune a une croissance très différente et se retrouve parfois difficilement dans les standards, que ce soit du prêt-à-porter ou des patrons de couture. J’en sais quelque chose, ayant un spécimen de 12 ans à la maison 😉 J’ai d’ailleurs la chance incroyable qu’elle me réclame (encore) de s’habiller en Gasparine, alors vos remarques me font penser que je devrais la faire passer plus souvent devant l’objectif pour vous montrer que les modèles femme existants sont tout à fait adaptables en mode « ado » !

Modèle Miss calypso (taille 34) en variation robe

Je sais aussi que certaines femmes sont tellement menues que la taille 34 ne leur correspond pas. J’aimerais pouvoir satisfaire chacune, mais on en revient toujours à la contrainte matérielle abordée plus haut, et de toute évidence il est plus facile de reprendre une taille 34 pour l’adapter à une poitrine/taille/hanche plus fines que de grader une taille 44 ou 46 pour obtenir une taille plus grande !

En résumé, cette question reste à l’étude en attendant de trouver un compromis satisfaisant …

– Une offre de patrons payants en format pdf vous intéresserait-elle ? A cette question, vos réponses sont claires et nettes ! Seuls 11% d’entre vous se disent pas du tout intéressées par cette proposition. Ce sujet des patrons en format pdf m’occupe depuis un certain temps, sans que je sois arrivée jusqu’à présent à prendre une décision tranchée. La raison essentielle ? Ma réticence personnelle, en tant que couturière, à utiliser ce format. Comme certaines d’entre vous, je trouve extrêmement rébarbative la corvée du découpage et scotchage de dizaine de feuilles, et pour connaître l’immense exigence et rigueur que demande le travail de patronnage et de modélisme, je suis à chaque fois très désappointée de voir la précision que l’on perd au moment de l’impression du patron chez soi. En clair, j’ai un peu le sentiment, en imprimant un pdf, d’obtenir un patron « au rabais » …

Ceci dit, ma première motivation pour réfléchir à une offre en format pdf a clairement été l’économie des frais de port : je dois dire que je suis chaque année effarée par l’augmentation des tarifs de la Poste et de son importance excessive proportionnellement au montant de vos commandes … Et quand il s’agit de livrer à l’étranger, cela devient carrément prohibitif ! Je constate par ailleurs une tendance (que vous avez parfaitement bien su me décrire 😉 ) de plus en plus marquée à l’achat « coup de cœur » et « urgent » (tout du moins à l’échelle de vos envies couture !), et je note que nombre d’entre vous apprécient de pouvoir éviter la phase décalquage du patron papier et découper directement la taille souhaitée.

En résumé, voilà un des grands mérites de ce sondage : me fournir des raisons objectives et mesurables de prendre une orientation, quand bien même elle ne correspond pas à mon propre besoin. J’ai donc le grand plaisir de vous annoncer que cette offre de patrons en format pdf sera mise en place très prochainement (le temps d’un petit remaniement nécessaire de la boutique en ligne à cet effet) ! Cela concernera en premier lieu les patrons à venir, mais progressivement aussi les patrons existants .

Alors une nouvelle fois MERCI pour votre aide précieuse !

Et comme promis, voici les résultats du tirage au sort désignant

les 2 gagnantes du patron de leur choix …

Bravo à Sandra Blouin et Dufilaretors

***

Et maintenant ne partez pas trop loin, je reviens très vite vous présenter

le nouveau patron femme … 😉

 

 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Nouveaux déguisements

Je déclare la saison des déguisements ouverte !

Je suis heureuse de constater que vous anticipez de plus en plus chaque année pour vos commandes de Noël. Je sais que c’est psychologiquement difficile de penser « sapin de Noël » début octobre 😉 , mais c’est encore plus rageant de devoir décliner vos demandes mi-novembre pour cause de planning surchargé … Alors comme je n’exploite pas encore un équipe de petits chinois dans mon atelier, n’hésitez pas à me contacter dès maintenant pour me confier vos requêtes !

Pour nourrir votre inspiration, voici 2 nouveaux modèles à retrouver sur la page Déguisements de la Boutique en ligne :

  • Une panoplie de Peter Pan (issue du patron « Robin des Bois » qui propose les 2 versions)

La fameuse tunique à découpes en pétales,

un pantalon à taille élastiquée, une ceinture avec sa bride pour porter une dague, et un chapeau à plume en feutrine.

En savoir plus sur le déguisement de Peter Pan

  • Une tenue de chevalier composée d’une longue cape gansée de biais noir

et son blason dans le dos

 

et un heaume également gansé de noir

En savoir plus sur le déguisement de chevalier

***

Pour retrouver tous les modèles déjà existants dans la collection prêt-à-porter Gasparine, c’est par ici 🙂

Belle fin de semaine, et à bientôt !

 

 

EnregistrerEnregistrer