Petites indiscrétions + appel à testeuses !

Par mardi 5 mai 2015 2 No tags Permalink

Une fois n’est pas coutume, je vais être moins cachottière que d’habitude ;-) sur l’actualité Gasparine, car les 2 modèles que je suis en train de vous concocter sont, plus encore que les précédents, destinés à répondre à votre insistante demande ! Alors, je ne résiste pas  l’envie de lever un peu le voile sur les coulisses de l’atelier, et j’en profite pour lancer mon appel à testeuses de manière moins officieuse que d’habitude …

Que se trame-t-il donc par ici ?

tissus2 patrons à venir avant l’été, et de nouveau des patrons jeune fille et femme, car l’accueil que vous avez faits aux précédents me confirme dans mon projet d’étoffer la collection cette année !

Le premier sera « Miss Jaipur« , et le second, « Miss Colette« .

miss1prototype été 2014 déjà présenté ici

2 processus de travail très différents car, autant « Miss Colette » sera la fidèle réplique de sa petite sœur, autant « Miss Jaipur » est entièrement retravaillé pour un modèle très féminin et extrêmement « protéiforme ». Il y aura une version tunique bien sûr, inspirée de la kurta comme dans la version enfant, mais aussi une robe, et c’est elle qui me donne un peu plus de fil à retordre pour obtenir un résultat vraiment seyant et ajusté (mais pas trop !).

protoVoilà, vous en savez déjà un peu plus. Alors maintenant … à vous de jouer !

Vous avez envie de participer à la création d’un patron Gasparine ? de rejoindre l’équipe des testeuses ? Manifestez-vous !

J’ai déjà eu l’occasion de vous le dire, la phase de test d’un modèle n’est pas une formalité destinée à diffuser le patron en avant-première à certaines d’entre vous ; elle est capitale pour valider tout le travail effectué sur les prototypes et lors de la gradation de chaque taille. Je cherche donc des personnes très motivées et disponibles pour coudre rapidement (voilà, la couleur est annoncée … :-) ).

Si vous êtes intéressées pour participer à la phase de test de « Miss Jaipur » (dans un premier temps) ou/et « Miss Colette » (dans un second temps), il est important que vous lisiez attentivement ce qui va suivre. Cela peut vous paraître un peu sentencieux, mais pour ne rien vous cacher, cette expérience suscite toujours un enthousiasme incroyable chez vous (et je m’en réjouis !), je suis littéralement inondée de messages dans les heures qui suivent, et je tiens à répondre à chacune d’entre vous (même si vous n’êtes pas retenue), mais il est parfois difficile de faire la différence entre celles qui sont réellement motivées et dispos pour participer à ce test de manière rigoureuse, et celles qui sont juste « emballées » à l’idée de voir naître un nouveau modèle, mais n’ont pas trop le temps en ce moment ou n’ont pas vraiment pris leurs mensurations … Vous voyez ce que je veux dire ? ;-)

gradation

***

Concrètement donc, voici le profil que je recherche :

– vos mensurations (ou celles de votre fille !) sont comprises entre les tailles 34 et 46, et se rapprochent au maximum du barème de tailles suivant (clic sur l’image pour agrandir) :

tailles femme

Je dis « se rapprochent au maximum » car cela simplifie beaucoup la phase de test que de ne pas avoir à trop osciller entre plusieurs tailles, ce qui ne veut pas dire (pour répondre aux questions angoissées de certaines …) que le fait de ne pas entrer parfaitement dans les cases vous empêche de vous habiller en Gasparine ! Bien sûr, des petits ajustements suffisent le plus souvent à adapter un patron à votre morphologie, ce que j’aborde dans chaque fiche de montage, et que j’ai eu l’occasion de développer notamment ici.

– vous êtes une couturière initiée et cousez régulièrement des modèles pour femme

- vous avez la possibilité de réaliser ce test rapidement, à savoir dans la semaine suivant la réception par courrier du patron. J’insiste sur ce point au risque de passer pour un peu tyrannique … mais, même si j’ose rarement mettre la pression sur mes testeuses chéries (!), c’est vraiment le seul point sur lequel j’ai envie d’être un peu directive, car la préparation de cette phase de test est un gros boulot (vous recevez les pièces prédécoupées à votre taille avec une fiche de montage complète), et le fait de devoir ensuite attendre vos retours en cascade sur une période indéterminée est terriblement handicapant !

Alors si vous réunissez ces « conditions » et que cette aventure vous tente, contactez-moi vite par mail ! amelie@gasparine.fr

S’IL VOUS PLAÎT, par mail uniquement (ni via Facebook, ni par commentaire ici-même) et surtout indiquez-moi bien vos mensurations précises, ainsi que votre taille habituelle (dans le commerce et pour les patrons que vous avez déjà cousus), et enfin le modèle que vous souhaiteriez tester !

D’avance un grand MERCI pour votre précieuse contribution !

Déclinaison de « Jaipur »

Par mardi 28 avril 2015 0 No tags Permalink

Convaincue que je n’avais pas épuisé le potentiel créatif du modèle « Jaipur » en seulement 2 prototypes, je me suis livrée à ce petit exercice ludique.

Pour une version classique et simple …

2Modèle « Jaipur« 

en cotonnade bleue à petits motifs géométriques blancs

L’ensemble est largement simplifié avec le bas de la tunique droit et la parementure d’encolure rentrée sur l’envers.

La fente est fermée par une bride, que rappellent les pattes de boutonnage de manches (ce qui permet de la porter manches longues ou retroussées).

3

4

Et dans un tout autre style …

1Modèle « Jaipur« 

en gabardine blanche et coton « Paix » Axelle Design

J’ai une nouvelle fois eu la chance de travailler ses beaux motifs. Pour celui-ci, le blanc était tout indiqué pour le mettre en valeur.

axelle

Au contraire de la version précédente, je n’ai pas lésiné sur les détails et les contrastes de tissus, l’idée étant de mixer les 2 versions proposées dans le patron pour une version féminine avec col.

Parementure d’encolure droite fermée par une bride, col droit doublé de tissu contrastant,

2bas en forme « liquette » avec revers contrastant, et manches retroussées par des pattes de boutonnage elles aussi contrastantes.

3

4

Et une version femme, ça vous dirait ? … ;-)

***

D’autres jolis échanges avec Axelle sont à venir, mais en attendant, j’en profite pour inviter les nantais à venir nous rencontrer « pour de vrai » lors de notre prochaine vente éphémère ce jeudi. Nous serons entourées d’autres talentueuses créatrices nantaises et il y en aura pour tous les goûts !

2015-04-30 flyer printemps

« Miss Ronsard » – tuto en images

Par mercredi 15 avril 2015 0 No tags Permalink

Pour ce désormais traditionnel tuto en images d’une des étapes de montage de chaque nouveau modèle, j’ai choisi celle du col rond plaqué sur le corsage de « Miss Ronsard » car, sans être excessivement compliqué, c’est sans doute l’étape qui demande le plus de minutie pour obtenir un résultat satisfaisant.

12

Pour suivre le pas-à-pas en images, il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder au document pdf.

Tuto montage du col Miss Ronsard

Vous pouvez également le retrouver directement dans la catégorie « Boîte à couture » de la boutique en ligne.

11

Bonne couture !

Et n’hésitez pas à poser vos questions en commentaire si besoin.

Mini-« Ronsard »

Par vendredi 10 avril 2015 1 No tags Permalink

Petit clin d’œil à sa grande sœur, je voulais vous montrer l’un de mes nombreux cadeaux de naissance affreusement en retard (l’avantage de ne pas faire de patrons pour bébé, c’est qu’on est tout de suite poussé à voir grand … ;-) ).

Voici l’une des versions du patron « Ronsard » pour petite fille :

3Modèle « Ronsard » en coton rose à pois blanc et col blanc (taille 2 ans)

2Dos entièrement boutonné, col claudine croisé, manches ballon.

1Et la boucle est bouclée !

Je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour un pas-à-pas en photos de l’étape la plus technique du modèle « Miss Ronsard« .

« Miss Ronsard » – les ajustements poitrine (tuto)

Par vendredi 3 avril 2015 1 No tags Permalink

Aujourd’hui, nous allons aborder (et démystifier ;-) ) l’épineuse question des ajustements poitrine.

21b

Comme expliqué précédemment, les patrons Gasparine sont idéalement conçus pour les bonnets B ou C. Il s’agit cependant d’une généralité : cela ne veut pas dire que vous devrez considérablement modifier le modèle si vous faites un bonnet A ou E, ni que vous pouvez foncer tête baissée si vous faites un bonnet B ou C (oui, je sais, je suis pénible … :-) ). Cela dépendra également de votre posture, de votre carrure dos/devant …

Alors, vous le savez, l’idéal, avant de couper dans votre tissu chéri, est de faire une toile rapide de votre blouse (assembler le devant et le dos par les épaules et les côtés suffira largement) pour vérifier ce bon ajustement. Cela peut vous paraître rébarbatif, mais je vous assure que ces quelques minutes de « perdues » seront en fait bien précieuses, car elles vous permettront de déterminer le corsage idéal de votre « Miss Ronsard » à vous, et comme les patrons Gasparine  sont conçus pour être exploités à l’infini dans toutes leurs variantes possibles …. ;-), vous voyez, cette petite opération préliminaire sera finalement un investissement très durable ! :-D

Voyons donc les différents cas de figure possible :

1/ Vous vous sentez compressée au-dessus de la poitrine —-> il va falloir faire un ajustement dit pour « forte poitrine ».

2/ Vous observez au contraire un flottement peu seyant —-> il va falloir faire un ajustement dit pour « petite poitrine ».

3/ Les pinces sont trop éloignées du saillant de votre poitrine —-> vous allez augmenter légèrement la profondeur de la pince.

4/ Les pinces sont trop basses (ou trop hautes) par rapport à votre poitrine —-> vous allez rehausser (ou rabaisser) la ligne de pince.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, reportez votre pièce bas devant n°3.

1

 

Cas de figure 1 : Ajustement forte poitrine

Déterminez l’aisance que vous souhaitez apporter au niveau de la poitrine (exemple : 2 cm). Divisez ensuite cette valeur par 2, vous obtenez donc 1 cm à apporter de chaque côté.

22

 

1/ Tracez une ligne qui relie la base de la pince (là où le bord du patron forme un petit « chapeau ») à la pointe de la pince. Prolongez cette ligne sur 5 cm pour atteindre le saillant de poitrine.

Tracez une deuxième ligne qui part de ce point et rejoint le bas de la blouse parallèlement au milieu devant.

Enfin, tracez une troisième ligne partant du saillant et rejoignant le point d’emmanchure (situé à 1 cm de chaque bord une fois ôtées les marges de couture)

33

2/ Coupez le long de ces lignes (mais attention !) en conservant 2 points de pivot, l’un sur l’emmanchure et l’autre au bas de la blouse, donc arrêtez les ciseaux quelques millimètres avant de couper le bord.

3/ Tracez un repère à la distance déterminée au préalable, à savoir ici 1 cm à l’extérieur de la partie milieu devant.

444/ Faites pivoter les 2 parties mobiles du patron (les parties haute et basse de la pince) afin de placer leurs extrémités sur le repère, à 1 cm de la partie milieu devant.

Tracez la nouvelle pince.

**

Cas de figure 2 : Ajustement petite poitrine

Déterminez l’aisance que vous souhaitez enlever au niveau de la poitrine (exemple : 2 cm). Divisez ensuite cette valeur par 2, vous obtenez donc 1 cm à ôter de chaque côté. Le principe est exactement le même que pour l’ajustement forte poitrine.

22

1/ Tracez une ligne qui relie la base de la pince (là où le bord du patron forme un petit « chapeau ») à la pointe de la pince. Prolongez cette ligne sur 5 cm pour atteindre le saillant théorique de poitrine.

Tracez une deuxième ligne qui part de ce point et rejoint le bas de la blouse parallèlement au milieu devant.

Enfin, tracez une troisième ligne partant du saillant et rejoignant le point d’emmanchure (situé à 1 cm de chaque bord puisqu’il vous faut ôter les marges de couture)

662/ Coupez le long de ces lignes (mais attention !) en conservant 2 points de pivot, l’un sur l’emmanchure et l’autre au bas de la blouse, donc arrêtez les ciseaux quelques millimètres avant de couper le bord.

3/ Tracez un repère à la distance déterminée au préalable, à savoir ici 1 cm à l’intérieur de la partie milieu devant.

774/ Faites pivoter les 2 parties mobiles du patron (les parties haute et basse de la pince) afin de placer leurs extrémités sur le repère, à 1 cm.
Tracez la nouvelle pince.

88

**

Cas de figure 3 : Augmenter la profondeur de la pince

Vous pouvez creuser la pince sans modifier sa taille si vous trouvez que sa pointe est trop éloignée du saillant de votre poitrine.

99Pour cela, c’est très simple. Il vous suffit de prolonger l’axe de la pince pour recentrer la pointe de la pince. Ne dépassez pas cependant 2 cm de valeur.

**

Cas de figure 4 : Rehausser (ou rabaisser) la pince

Il peut arriver que la pince ne se place pas parfaitement sur votre ligne de poitrine (ce cas de figure se présente en particulier chez les jeunes filles dont la poitrine n’est pas encore très marquée).

100 1/ Retracez-la parallèlement.

1112/ Redessinez le bord du patron afin  que le petit « chapeau » correspondant à la base de la pince soit également déplacé.

120

3/ Recoupez le bord du patron.

**

Voilà les différents cas de figure que vous pourrez rencontrer. Je ne prétends pas avoir épuisé le sujet, mais j’espère vous avoir aidées à y voir plus clair, peut-être même à dédramatiser un peu la question (?!), mais surtout à tendre vers le « sur-mesure » de vos rêves !

N’hésitez pas à poser vos questions en commentaires, et bien sûr à m’envoyer vos réalisations !

« Miss Ronsard » – le défilé des testeuses !

Par mardi 31 mars 2015 4 No tags Permalink

Ah … la sacro-sainte phase de test, une bonne grosse période de stress pour envoyer les patrons pré-découpés à tout le monde et à peu près en même temps, et surtout attendre le verdict. Et dans ces moments-là, je dois dire que je suis très douée pour me faire des films du genre « ça va sûrement être immettable », « je me suis complètement plantée dans la gradation » etc…

Et puis vient le moment du « ramassage des copies », et là, non seulement, c’est le soulagement, mais aussi l’émerveillement de voir tous les jolis modèles éclore avant même la naissance officielle de mon modèle !

Pour « Miss Ronsard« , la principale modification a consisté à raccourcir les manches courtes dont la longueur n’était au départ vraiment pas seyante.

L’autre point crucial de ce test a été de vérifier le placement des pinces poitrine pour chaque taille, et en fonction du bonnet de poitrine de chacune. Cela m’a aussi permis de confirmer le type de bonnet idéal pour les patrons Gasparine (bonnets B et C), et les différents cas de figure dans lesquels il fallait envisager une petite modification du corsage devant. Billet spécial à venir très prochainement … !

Enfin, les différentes réalisations des testeuses – que je remercie encore mille fois pour leur indispensable contribution ! – vous permettent de voir que le modèle s’adapte vraiment à toutes les tailles :-)

Place donc au défilé ! Je m’aperçois d’ailleurs que c’est la version manches courtes qui a été plébiscitée par celles qui m’ont permis de publier leurs photos (petite fringale de printemps ? …) ; pour ma part, c’est la version manches longues que je préfère, alors … il y en a pour tout le monde ;-)

anabelVersion manches courtes et col rond par Anabel (taille 40)

alodie  Version manches courtes et col rond encore par Alodie (taille 38)

fannyVersion manches courtes et col « nœud » par Fanny (taille 46)

fanny2Version manches longues et col rond par Fanny (taille 46)

armelleVersion manches courtes et col « nœud » par Armelle (taille 38)

charlineVesrion manches courtes et col rond par Charline (taille 44)

celestineVersion manches courtes à col rond par Fanny (taille 34)

jeanneVersion manches courtes, col rond et pli plat devant remplacé par des petites fronces par Fanny (taille 36)

Et le duo de sœurs … duo

***

 » Miss Ronsard  » est disponible dans la boutique en ligne

Quant à moi, je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour des tutos !

Nouveau patron femme – « Miss Ronsard »

Par jeudi 26 mars 2015 10 No tags Permalink

  Quoi de mieux qu’un joli poème pour inaugurer le printemps ? ;-)

« Mignonne allons voir … »

Après la version (petite) fille, c’est maintenant pour les femmes que je voulais décliner cette idée de cols fantaisie et de jolies manches féminines.

La présentation de ce nouveau modèle me réjouit d’autant plus que, comme je vous l’ai confié, sa gestation a été longue et laborieuse … J’ai cru mille fois ne jamais y arriver, mais, ô joie, j’ai déjà pu constater que le jeu en valait la chandelle, rien que par l’accueil que mon équipe de testeuses lui a réservé !

3

Avec « Miss Ronsard« , vous allez entrer tout en douceur dans le printemps grâce aux matières que ce patron vous invite à travailler : des tissus légers, comme une légère popeline, une fine batiste ou un joli liberty … En manches courtes ou en manches longues, la fluidité est de mise !

Comme toujours, ce patron vous réserve un bel éventail de déclinaisons possibles grâce à son jeu de cols, de pli, et de manches interchangeables.

Pour base commune, il propose une blouse légèrement cintrée la taille avec des pinces poitrine pour l’indispensable touche féminine. Un empiècement devant arrondi et un empiècement dos doublés structurent le haut du corsage.

4Modèle « Miss Ronsard » (version A) en popeline rouge

11Dans le dos, une fente discrète se ferme grâce à une bride.

66Modèle « Miss Ronsard » (version B)

en imprimé « Première étoile mini star » prune, très gentiment offert par Corentine de Motif personnel

9

1« Miss Ronsard » (version B) portée avec « Miss Origami » (version simplifiée)

5

Première variation possible : souligner le corsage devant par un pli plat surpiqué uniquement décoratif. Mais j’en connais qui ont déjà pris la liberté de le transformer en pli creux lâché pour ajouter de l’aisance à la blouse, pourquoi pas ? :-)

5

Pour s’adapter à toutes les saisons et satisfaire les goûts de chacune, la manche bouffante est déclinée en version longue ou courte.

La manche courte, bien sûr, est la plus facile à monter, avec sa tête de manches froncée et son biais rapporté à l’intérieur.

31

La manche longue, un peu plus technique, vous apprendra à créer une fente de boutonnage et un poignet boutonné ; l’occasion d’ajouter une nouvelle corde à votre arc, pour celles qui ne l’ont jamais fait :-)

7

8

Enfin, l’atout charme de ce patron est à coup sûr dans le détails des deux cols, ces petits bouts de tissu que j’ai dessinés, redessinés et inlassablement recoupés pour obtenir cette forme un brin fantaisiste qui ondule sur l’épaule.

11

Le premier col est en fait … un « faux »col ! Un col rond en simple épaisseur surpiqué sur l’empiècement de la blouse (le même que son petit frère). Vous aurez le choix de poser un passepoil autour (ce qui, contre toute attente, vous simplifiera sérieusement la pose du col, si si je vous assure !) ou non ; les 2 méthodes sont détaillées dans la fiche de montage.

2

Le second col, plus simple à réaliser, s’inspire à la fois du nœud et de la fleur sur le devant.

7

***

Revenons maintenant à mon obsession de ces dernières semaines … l’ajustement poitrine ! On n’imagine pas les « tractations » qui peuvent se tramer en coulisses de la création d’un modèle femme. On aimerait toutes zieuter rapidement le barème des tailles, trouver pile poil sa taille idéale, et une fois cette taille choisie, se lancer les yeux fermés dans la réalisation du vêtement avec la garantie d’obtenir un seyant parfait … et moi la première, je peux vous le dire, quand je couds un modèle d’une autre marque !

Malheureusement (ou heureusement, plutôt, à mon avis !), nous ne sommes pas toutes faites pareil, et même entre 2 femmes qui taillent un 42 au niveau de la poitrine, l’ajustement parfait ne sera pas forcément le même, et ce à cause du fameux bonnet de poitrine, c’est-à-dire (en abrégé) la différence entre le tour de poitrine et le tour de buste. C’est pourquoi, les modélistes doivent décider d’une référence de bonnet, ce qui implique que parfois, en fonction du modèle, et si votre bonnet est différent du bonnet de référence, vous aurez quelques ajustements à faire.

21

Les patrons Gasparine sont idéalement conçus pour un bonnet B ou C. Et je reviendrai plus en détails, dans un prochain billet, sur les ajustements possibles en fonction de différents cas de figure.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner pour ce modèle légèrement ajusté, c’est de réaliser une toile rapide de votre blouse (le devant et le dos cousu simplement sur les côtés), avant de couper dans votre plus beau tissu, et d’essayer cette toile pour vérifier le bon positionnement de la pince de poitrine.

Par ailleurs, pour un ajustement parfait des autres points de la blouse, vous disposez d’un « petit précis » dans la fiche de montage qui vous permettra d’adapter au maximum le patron à votre silhouette.

prŽcis

***

Place maintenant aux résultats de notre concours. Vous avez été nombreuses à y participer, et surtout nombreuses à trouver que ce petit nom de « Miss Ronsard » coulait de source … :-)

Vous êtes 53 à avoir donné la bonne réponse ici même, et 27 sur Facebook.

Et le tirage au sort a désigné ….

la 8e bonne réponse pour le blog : Bravo « Doré » !

et la 14e bonne réponse pour Facebook : bravo « Les fils d’Emilie » !

J’attends votre adresse postale par mail perso.

***

 Retrouvez dès maintenant « Miss Ronsard » dans la boutique
(tailles 34 à 46)
Et comme d’habitude, pour les abonnés à la Newsletter, 20% de réduction sur votre commande jusqu’à dimanche 29 au soir !
(pas de code à entrer lors de votre commande, vous recevez un remboursement via Paypal dans les 24h).
Alors filez vous inscrire, si ce n’est pas déjà fait (clic ici, inscription en bas de page) !

Le printemps arrive chez Gasparine ! (+ 2 patrons à gagner)

Par lundi 23 mars 2015 70 No tags Permalink

Vous le savez, l’objectif majeur de l’année pour Gasparine est de développer largement la collection de patrons femme, bref de répondre à vos demandes insistantes :-)

col2

Défi laborieux en ce début d’année …. mais défi relevé ! Après d’interminables semaines de toiles, de retouches, de tâtonnements, de remises en questions et de tests, le bout du tunnel est proche, et je suis heureuse de vous annoncer la sortie cette semaine, aux côtés de « Miss Origami » et « Miss Marinette« , d’un nouveau patron femme !

toile

Malgré mon silence apparent, je peux vous dire que les questions existentielles ont fusé par ici, et que j’ai souvent eu, ces derniers mois, l’impression d’être au cœur d’une épaisse jungle où je me demandais s’il valait mieux aller à droite ou à gauche … Toile 1 ou toile 2 ? Col A ou col B ? Pinces poitrine ou pas ? et pour quels bonnets ?

apercu

Aaaah … la grande histoire du bonnet de poitrine … celle dont je ne me souciais pas plus que de l’an 40 avant de me lancer dans le patronage pour femme … :-) Car OUI, la différence décisive entre les patrons enfant et les patrons femme, c’est le délicat traitement de l’ajustement poitrine. Et pour ce premier modèle réellement ajusté à la poitrine, je savais que j’avais des choix significatifs à faire pour convenir à la majorité d’entre vous, sans que vous ayez trop d’adaptations à réaliser.

test

La phase de test m’a déjà un peu rassurée sur ce point (merci à mon équipe de choc !!), et j’espère que votre attente sera également comblée …

***

Voilà pour les coulisses … ;-)

En attendant le jour J, je vous propose de jouer au traditionnel jeu des pronostics … Comme les 2 précédents, ce patron est librement (mais sûrement) inspiré d’un patron enfant déjà en boutique.

En vous aidant des visuels disséminés dans ce billet, devinerez-vous lequel ?

2 patrons sont à gagner (tirage au sort parmi les bonnes réponses),

l’un ici même (en laissant un commentaire sous ce billet) et l’autre sur Facebook !

Mais ATTENTION, pour participer au tirage au sort, il vous faudra donner l’intitulé exact de ce futur patron, à savoir son nom précédé de  » Miss « .

planche

Alors à vous de jouer, bonne chance !

 

« Miss Origami » simplifiée (le tuto !)

Par mercredi 25 février 2015 3 No tags Permalink

Parce que la plupart de mes modèles sont remplis de petits détails pour les rendre uniques, on peut aussi les « déshabiller » de leurs particularités et obtenir un bon vieux basique :-)

A cause d’un coup de cœur pour ce beau lainage tout doux, et parce que je voulais me coudre une jupe toute simple, c’est cette fois « Miss Origami » qui a subi l’épreuve de la simplification ! Alors pour joindre l’utile à l’agréable, je vous ai concocté un tuto pour faire une jolie jupe trapèze toute simple avec ses poches à l’italienne.

Exit le pan et le rabat asymétrique du devant, et grâce à une simple (mais indispensable !) modification au moment de la coupe, on obtient ceci :

1Modèle « Miss Origami » simplifié en lainage rouge

 

4Passepoil en simili cuir, doublure en cotonnade noire à pois blanc (que je distille un peu partout tellement je l’aime !)

 

2

Le principe est simple :

– supprimer l’asymétrie de la jupe devant6- couper un fond de poche supplémentaire puisque le pan devant n’est plus là pour faire plus office de poche.

5Et le tour est joué !

3

Pour réaliser la vôtre, voici un petit pdf, à retrouver également dans « La boîte à couture » :

Tuto « Miss Origami » simplifiée

 Bonne couture, et n’hésitez pas à partager vos réalisations !

 

Mardi gras « médiéval » – complément de patron gratuit !

Par vendredi 6 février 2015 1 No tags Permalink

Parmi les jolies expériences que me permettent mes commandes de Noël, j’aime particulièrement concevoir des variantes à partir de mes patrons existants, et quand en plus les modifications sont minimes pour un résultat fort concluant, je me dis que ce serait dommage de ne pas vous en faire profiter :-)

Pour cette robe de gente dame, j’ai tout simplement modifié la forme des manches du patron « Carabosse« , agrémenté le tout de jolis galons et … « emballé, c’est pesé ! ».

2

Ainsi, en plus de la manche ballon et du petit manchon proposé dans le patron d’origine, voici le patron de la manche pagode, à télécharger et imprimer gratuitement pour créer de nouvelles versions de « Carabosse » !

Il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder au fichier pdf :

Patron manche Carabosse médiévale

Vous pouvez également le retrouver directement dans la catégorie « Boîte à couture » de la boutique en ligne.

Profitez-en, et n’oubliez pas de partager vos réalisations pour nous régaler les mirettes !